Accueil // Mochikomi // Rempotage d’un pommier et amélioration du racinaire

Rempotage d’un pommier et amélioration du racinaire

Ce pommier ‘Coccinella’ est arrivé dans ma collection durant l’été 2010. Bien qu’en bonne santé il n’avait pas du être rempoté depuis des années. Le pain racinaire est tellement important qu’il pousse l’arbre en dehors de son pot. Regardez comment la motte est épaisse !

Malus coccinella a besoin de rempotage

Dès le printemps suivant je me suis attaché à le rempoter afin de retrouver une épaisseur de motte plus raisonnable. Elle était tellement compacte que je n’ai pas pu démêler les racines. J’ai réduit la motte en hauteur, supprimé quelques grosses racines mais il est impossible de corriger en un rempotage ce qui aurait du être fait sur plusieurs. Plusieurs gros défauts subsistent sur le racinaire mais dans un premier temps je décide de ne pas couper tout ce qui ne va pas. J’ai surtout voulu éviter de mettre l’arbre en danger en voulant tailler trop fortement les racines. Voici le pommier en mars 2011, avec les nouvelles feuilles qui apparaissent.

Premier rempotage bonsai pommier coccinella

Si le ramage de ce pommier est agréable, il n’en n’est pas autant du nebari. Sur l’avant plusieurs racines forment un chignon qui a fusionné. Sur l’arrière il y a de grosses racines qui s’enroulent et débordent du pot.

Nebari avant travail

J’ai un temps songé à faire une marcotte afin de refaire complètement le nebari. C’est cependant une solution que je trouve hasardeuse et surtout pas facile à mettre en œuvre sur un tronc qui n’est pas rond. En effet, en plus de découper un anneau d’écorce il faut placer un gros fil de ligature afin de bloquer la cicatrisation. Ce fil doit bien plaquer sur tout le pourtour de la zone à marcotter, si ce n’est pas le cas les risques d’échec sont grands. C’est donc une technique qui fonctionne sur un arbre au tronc rond, mais sur ce bonsaï composé de plusieurs troncs il est impossible de pouvoir plaquer un fil sur toute le zone à marcotter.

Plutôt que de marcotter je préfère couper les racines disgracieuses. Couper les plus grosses pouvant mettre l’arbre en danger je décide d’y aller progressivement. Avec la pince concave j’entaille la racine arrière sur toute la longueur, j’en enlève à peu près la moitié. Ainsi je réduits le passage de sève et affaiblit la racine.

Un an après nous pouvons voir qu’un gros cal cicatriciel s’est formé le long de la coupe, preuve que cette racine est extrêmement vigoureuse.

Coupe partielle grosse racine sur bonsai pommier

Nous voilà fin février 2013, les bourgeons commencent à gonfler, il est temps de rempoter. Le fond du pot est rempli de racines alors qu’il avait été rempoté seulement deux ans plus tôt !

Nouveau rempotage pommier coccinella

La motte est bien allégée, surtout sur le dessous. De grosses racines ont été coupées ; il en reste encore mais je ne peux pas prendre le risque de couper trop de grosses racines en même temps.

Taille racines pommier coccinella

Sur l’avant, la boule est rognée creusée afin d’être dans le prolongement du tronc. Comme cette zone est très active, elle devrait cicatriser assez rapidement. A l’arrière la grosse racine qui avait été entaillée est définitivement coupée. Tout n’est pas parfait car il y a encore de grosses racines qui se croisent. Il y a du mieux mais il y a encore matière à améliorer, durant les prochaines années.

Travail racinaire sur bonsai pommier

Le pommier est rempoté dans la même poterie, qui finalement ne lui va pas si mal. J’utilise un substrat composé de pumice avec un peu d’écorce de pin. Le pommier aime bien l’eau et durant l’été un substrat trop drainant n’est pas adapté. De plus cette poterie est assez plate, le substrat peu sécher assez vite en cas de grosse chaleur.

Préparation du pot pour rempotage pommier

Voici le pommier rempoté, il est mis hors gel durant les prochains jours.

Bonsai pommier coccinella après rempotage

9 réflexions au sujet de « Rempotage d’un pommier et amélioration du racinaire »

  1. Fabizen
    Le 12 mars 2013 à 16 h 19 min

    Beau boulot, tu as constaté la venue de nouvelles racines en remplacement des grosses racines supprimées??

  2. Christophe DURANDEAU
    Le 12 mars 2013 à 16 h 29 min

    Il est encore un peu tôt pour constater l’apparition de nouvelles racines, car le rempotage a été fait il y a quelques jours de cela.
    Le pommier est en train de débourrer tranquillement, malgré le temps qui n’est pas très printanier…

  3. Fabizen
    Le 12 mars 2013 à 17 h 08 min

    Je parlais de la grosse racine réduite de moitié, est ce que cela a favorisé l’émission de radicelles?

    1. Christophe DURANDEAU
      Le 12 mars 2013 à 17 h 14 min

      Le but n’était pas de favoriser l’émission de radicelles à cet endroit, mais d’affaiblir cette racines et donner plus de vigueur aux autres. De plus cette grosse racine se trouvant « à l’air », il y avait peu de chance d’avoir des racines.
      Il y a certainement eu émission de radicelles ailleurs ; par rapport au premier rempotage j’ai d’ailleurs pu réduire quelques longues racines sur lesquelles des radicelles étaient apparues en amont.
      J’espère que c’est plus clair ainsi, sinon n’hésite pas !

  4. Fabizen
    Le 12 mars 2013 à 17 h 21 min

    Oui Christophe, je suppose qu’à long terme, le but est de remplacer ces longues racines par un nouveau racinaire..

    1. Christophe DURANDEAU
      Le 12 mars 2013 à 17 h 31 min

      Oui, c’est ça. Ces grosses racines sont inesthétiques mais elles sont tellement vigoureuses qu’il serait dangereux de les couper directement. Je préfère prendre mon temps, y aller progressivement.

  5. Fabizen
    Le 12 mars 2013 à 17 h 35 min

    Et tu as bien raison.. A suivre, merci pour l’échange..

  6. Ping : Exposition du Bonsaï Club Girondin | Bonsai365

  7. Ping : Suppression des rejets à la base d’un pommier | Bonsai365

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>