Accueil // Technique // Mon érable a perdu la tête

Mon érable a perdu la tête

Cet érable a beaucoup de qualités, telles qu’un tronc de bonne taille, une ramification déjà établie mais la tête a été mal faite. A l’origine, une petite branche a été recourbée afin d’habiller le haut et donner un peu de volume. C’est ce que l’on fait généralement sur un conifère, un petite branche est mise en dôme au sommet de l’arbre. Or sur un feuillu cette mise en forme vieillit très mal, nous pouvons vois qu’avec le temps cette petite branche a grossie et n’est plus esthétique du tout.

Érable palmatum bonsaï

Durant la belle saison, ce défaut passe inaperçu car il est masqué par les feuilles. Mais durant l’hiver ce défaut saute aux yeux, ce qui est bien dommage car cela dénature complètement la beauté de cet érable.

Au début du printemps 2010 je fait une petite taille de structure car je trouvais les branches trop longues. Je reviens un peu en arrière, et j’ai coupé cette tête espérant bien que des bourgeons vont naître au niveau de la coupe afin de reformer une nouvelle tête.

Bien que j’ai laissé un bon morceau de tête, il n’y a pas eu l’effet escompté. Au mieux un tout petit bourgeon dont le prend le plus grand soin. Je rogne un peu le moignon qui a séché en ne laissant qu’un petit bout et j’attends que ce petit bourgeon donne naissance à la nouvelle tête. Il n’en sera rien, à la fin de l’été le petit bourgeon sèche. Décidément cet érable a décidé de me prend la tête !

Erable palmatum sans tête

J’ai espéré sans trop y croire que de nouveaux bourgeons apparaîtraient car la zone prend bien le soleil et l’érable est généralement généreux bourgeonnement arrière. Je prévois quand même une solution de secours, en laissant pousser des rameaux que je ramène vers l’intérieur de l’arbre afin de faire des greffes par approche.

Voilà où j’en suis, j’ai prévu 3 petites branches que je vais tenter de greffer. L’année dernière j’avais déjà positionné ces branches dans la position de greffe avec du raphia. En effet, l’érable était très cassant il vaut mieux donner la position voulue alors que les rameaux sont encore verts.

Préparation des greffons

A l’aide d’une lame de cutter bien propre je creuse un gorge dans le bois vivant afin de pouvoir y loger le greffon. J’entaille bien profondément, d’une part pour que le greffon s’insère dans cette gorge, et d’autre part pour bien aller jusqu’au cambium.

Toujours avec une lame, je pèle le greffon afin de mettre les canaux de sève à nue. Je vérifie le bon positionnement, il faut que les canaux de sève soient bien en contact.

Mise en place des greffes

Avec du raphia je serre bien les greffons afin de les maintenir en place. Je rajoute un fil de ligature par dessus, sans serrer au maximum pour ne pas étrangler les greffons. Enfin, pour que la zone de greffe ne se dessèche pas j’entoure le tout de mastic cicatrisant.

Les greffons sont maintenus en place

Voilà, il ne reste plus qu’à laisser pousser, en espérant que les greffes vont prendre. Résultat à l’automne dans un prochain article !

Une réflexion au sujet de « Mon érable a perdu la tête »

  1. retro jordans
    Le 21 mars 2013 à 9 h 06 min

    I think you have noted some very interesting details , thankyou for the post.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>