Accueil // Tout en images // Mise en pot de pins issus de pleine terre

Mise en pot de pins issus de pleine terre

Lors d’une visite à la pépinière de Jacques Galinou, nous remarquons deux beaux pins noirs qui sont encore en pleine terre dans ses champs… Nous sommes en janvier, les températures sont clémentes, environ 10°C, et Jacques commence a en sortir une bonne partie pour les mettre en containers. Craignant de ne plus revoir ces pins lors d’une prochaine visite nous décidons de les prendre.

Pins noirs en pleine terre

Les pins sont sortis de terre, et les (grosses!) mottes serrées dans du film étirable. Ces pins sont assez imposants, avec des diamètres de tronc de 12 et 14 cm pour des hauteurs d’arbre de 70 cm et 110 cm !

Un des pins noirs sortis de terre

Que faire en cette période hivernale ? Ce n’est pas la saison de faire un vrai rempotage, il serait imprudent d’enlever toute la terre d’origine, les pins n’aiment pas que l’on touche trop à leurs racines. De plus les températures vont descendre dans les semaines a venir, le gel est très préjudiciable sur les arbres fraîchement rempotés.

Le plus sage est de considérer ces pins comme des prélèvements ; même s’ils ont un racinaire fourni, le passage de la pleine terre vers le pot à bonsaï doit se faire progressivement.

La motte des pins est conséquente, et je n’ai pas de quoi faire de grosses caisses en bois. Je décide d’acheter directement a la pépinière deux grandes poteries qui serviront de pot de culture. Les pots sont choisis sur leurs dimensions et non sur l’esthétique, ce n’est pas leurs pots définitifs, ils serviront simplement à les cultiver quelques années. Leurs dimensions sont 40x54x17 cm intérieur. Je prévois aussi le reste du matériel nécessaires au rempotage : grille pour les trous de drainage, fils en aluminium pour la fixation dans les pots et du substrats.

Les poteries pour le rempotage des pins noirs

Pour le substrat, j’utilise de la zéolithe tamisée en y ajoutant de l’écorce de pin compostée, à raison de 20% d’écorces pour 80% de zéolithe. Ce mélange est plus rétenteur en eau qu’un substrat pour un pin bien établit en pot à bonsaï. Il faut cependant voir que la motte des arbres est composée d’argile, et une partie de cette terre d’origine restera dans le pot. Il ne faut pas qu’il y ait une différence trop importante entre la terre d’origine et le nouveau substrat. En rajoutant un substrat trop drainant qui va sécher rapidement, le risque est de trop arroser et que le cœur de la motte soit tout le temps imbibé d’eau et provoque un pourrissement des racines.

La motte d’origine est conservée, seul le « surplus » de terre est enlevé délicatement, afin de la réduire, sans trop toucher aux racines.

La motte des pins noirs au deballage

Le surplus de terre est retiré sur la motte des pins noirs

L’arbre est mis en place dans le pot pour vérifier si l’épaisseur de la motte a été suffisamment réduite. Puis il est fixé avec les fils d’aluminium mis en attente. Ensuite du mélange est rajouté tout autour, en s’assurant que l’ensemble des vides sont comblés.

Vérification de la hauteur de la motte avant rempotage

Maintenant il ne reste plus qu’a arroser abondamment pour que les fines(éléments fin restant encore dans le substrat) s’évacuent avec l’eau. On arrose donc jusqu’à ce que l’eau en sortie des trous de drainage soit bien claire.

Le pin noir dans son pot de culture

Les arbres sont stockés avec un minimum de précautions. Il faut éviter le vent glacial, les grosses gelées ainsi que les pluie prolongées. Ils sont donc placés dans un « recoin » de la maison, a l’abri du vent sous un déport de toiture. Lorsque les températures sont positives, ils seront brumisés et ne seront arrosés que si le substrat a vraiment séché, ce qui ne devrait pas être le cas avant l’arrivée des beaux jours.

Les pins noirs rempotés sont abrités de la pluie et du gel

Une réflexion au sujet de « Mise en pot de pins issus de pleine terre »

  1. Brioche
    Le 17 février 2013 à 11 h 46 min

    Hello !
    Merci pour ce reportage qui va m’aider a travailler les miens !!
    site tres sympa et j’ai hate de voir les autres reportage !
    bye

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>