Accueil // Culture // Mise en pleine terre

Mise en pleine terre

Lorsque je fais des semis, je les repiques en godets individuels. Une partie sera cultivée ainsi afin de faire de petits arbres, l’autre partie est mise directement en pleine terre.

Conserver les plants en godets pendant 2 ou 3 ans avant leur mise en pleine terre permet de donner une première forme et de travailler le racinaire (couper le pivot et ne conserver que des racines à l’horizontal).

Il seront ensuite plantés dans un espaces réservé de mon jardin, en rang d’oignons et le mouvement sera réalisé uniquement par la taille (clip & grow). Ils vont grossir plus rapidement que si on continuait a les cultiver en godet.

Les plants en question ont été cultivés 3 ans en godet : ce sont des érables de burger, des palmatums, des ormes de Chine et des Zelkovas (orme de Sibérie). Le racinaire a été travaillé une fois entre le semis, et ce jour afin d’éliminer le pivot.

Ils ont été hiversés dans ma serre, quand il y avait de la place pour eux. Sinon ils reste dehors, à l’rabris contre ma maison. Ils ont tous passés aisni les grosses gelées de février. Je pense que l’avantage de faire des semis est la résistance au froid qu’ils peuvent acquérir, beaucoup plus que les plants importés.

J’ai un petit coin de terre non occupé, a l’abri du pignon de la maison, orienté plein ouest. C’est déjà la que j’ai planté les semis il y a quelques années.

Plantations en pleine terre

Les plants sont d’abord taillés afin de ne conserver qu’une ligne de tronc. On peut voir qu’il y en a de toutes les formes.

Les futurs bonsai en godets

Des «tranchées » sont creusées pour y mettre des morceaux de plaques dans le fond. Elles vont forcer les racines à pousser a l’horizontale et ne pas développer de pivot. Ce sont des dalles de récupération, il n’est pas nécessiare qu’elles soient trop grandes, car seul le départ sous le nebari nous intéresse.

Tranchées avec plaque

Voici, la proportion du morceau de dalle, par rapport à la taille du pain racinaire du plant.

Semis de bonsai

On procède ensuite comme pour un rempotage au niveau de la taille des racines. On peut aussi voir que le pain racinaire a déjà été travaillé lors de précédent rempotage, du fait de l’absence de pivot qui a déjà été coupé.

Préparation racinaire bonsaï

La mise en place se fait directement sur la dalle. Il suffit plus que de refermer avec la terre de jardin. A noter que la terre, chez moi est très sableuse (région des graves).

Plantation bonsai sur plaque

Voila environ 120 plants de différentes espèces qui vont passer quelques années en terre. Je pense les conserver tel quel, pendant 3 ans, pour après, soit les sortir, travailler le racinaire et les remettre en pleine terre, soit les passer en pot de culture pour commencer a travailler le racinaires et les banches primaires.

Jardin avec futurs bonsai

8 réflexions au sujet de « Mise en pleine terre »

  1. Fabizen
    Le 20 mars 2013 à 20 h 58 min

    Quelle chance d’avoir une terre aussi légère..
    Au niveau des « mauvaises herbes », tu bines entre les troncs?
    Pas de paillis?

    1. LAURENT DEITSCH
      Le 20 mars 2013 à 21 h 26 min

      Bonsoir
      Je ne sais pas si c’est une si grande chance d’avoir une terre de ce type…. tellement drainant que même le gazon ne pousse pas … l’autre inconvénient est qu’il faut arroser très souvent
      En fait, j’ai assez peu de mauvaise herbes… je les arrache a la main (pour ne pas endommager les racines en surface, car les plants sont enterrés assez peu profondément)

  2. thomas
    Le 21 mars 2013 à 18 h 13 min

    merci,c’est tres clair!
    avec Daniel nous allons pouvoir commencer l’expérience!
    Tu te procures les graines dans la nature?

    1. LAURENT DEITSCH
      Le 21 mars 2013 à 21 h 44 min

      Salut Remi…
      Je pense que je vais essayer.

  3. LAURENT DEITSCH
    Le 21 mars 2013 à 21 h 43 min

    Bonjour Thomas

    J’achete les graines. Chez Semences du Puy (sans faire de pub)….

  4. Torca
    Le 4 mai 2013 à 16 h 53 min

    Rebonjour
    Les graines de semences du puy sont très bien, j’an ai semé de plusieurs variété, la levée est généralement correcte à condition de bien suivre les indications concernant la stratification

    en ce qui concerne la terre, la mienne était tres collante, elle à servi en porager apres ajout de sable de loire et de fumier
    quand j’ne ai passé une partie en bonsai de pleine terre, j’ai ajouté énormement de sable, pour la rendre drainante et surtout qu’elle laisse bien passer les racines

    Je plante des yamadoris et aussi des jeunes plants issue de semis ou autre à faire grossir,
    je les sort tous les deux ans (enfin je devrais, pour retravailler les racines

    La croissance est surtout accélérée pour les feuillus locaux

    je trouve que c’est moins flagrant pour les pins, mais bon resultat pour les epicéas, et mélèzes

    ensuite il ne faut pas oublier de tailler souvent, trs souvent, sauf si on veux vraiment faire grossir un tronc, mais il y aura ensuite un pb de hauteur ou de cicatrice

    Dommage que je n epuisse pas vous envoyer de photos

    cordialement

  5. Bruno faure
    Le 18 mai 2013 à 7 h 12 min

    Tu devrai te trouver un paysan, qu’il te donne un peu de paille.
    Ça aurai l’avantage de limiter la pousse des mauvaîses herbes mais surtout de te garder l’humidité au pied de tes plants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>