Accueil // Mochikomi // Le pincement du figuier

Le pincement du figuier

Le figuier (Ficus Carrica) est une espèce assez méconnue en bonsaï alors que cela peut faire de jolis arbres. Cela peut paraître surprenant lorsque l’on voit la taille des feuilles des arbres dans la nature, mais une fois en pot elles se miniaturisent, à condition d’appliquer les bonnes techniques.

Le figuier a une tendance apicale très forte. Au printemps il n’a tendance qu’à favoriser le gonflement des bourgeons apicaux. Si on ne le pince pas, le bourgeonnement en arrière est faible et aléatoire, et les branches s’allongent. On peut ainsi très vite totalement déformer l’aspect de l’arbre. Dans la conduite de cette espèce en bonsaï, nous recherchons justement l’inverse : une densification importante composée de fines ramifications, se rapprochant du tronc au lieu de s’en éloigner. La principale technique (en plus d’une défoliation), réside dans le pincement des bourgeons apicaux (bourgeon terminal à l’extrémité de la branche).
Il faut aussi noter que la taille des branches n’est pas proprement une technique de densification, dans le sens ou, le bourgeonnement après taille du rameau ou de la branche apparaîtra juste a coté de la coupe.

Le pincement va bloquer le développement du bourgeon apical et diriger le flux de sève aux bourgeons latents (bourgeons invisibles a l’œil nu) et favoriser leurs apparitions et développement sur l’arrière de la branche.

Chaque bourgeon doit être pincé, c’est-à-dire, à l’extrémité de toutes les branches, tous les rameaux. Comme toutes les parties de l’arbre n’ont pas les mêmes réserves et ne poussent pas d’une manière uniforme, il est nécessaire de pratiquer ce pincement sur plusieurs jours.

Bourgeons figuier bonsai

C’est a cette époque ci, au début du printemps que les bourgeons commencent a gonfler. Il ne faut ni pincer trop tôt, ni trop tard. Le bon moment est lorsque le bourgeon est bien gonflé, juste avant l’apparition des nouvelles feuilles.

Pour pincer, il faut couper le bourgeon à sa base en le prenant entre le pouce et l’index et en le pinçant avec l’ongle du pouce.

Pincement bourgeon figuier

Après la taille du bourgeon un liquide blanc apparaît, c’est du latex, qui peut être irritant, mais ces écoulements sont sans danger pour la vie de l’arbre.

Apres le pincement

Cette opération est a renouveler tous les ans, afin d’obtenir la densification recherchée.

Un an après le pincement

 

4 réflexions au sujet de « Le pincement du figuier »

  1. Torca
    Le 4 mai 2013 à 15 h 44 min

    Merci , cela, je ne savais pas, j’ai du mal à faire ramifier les figuiers,
    promis je le fait dés l’année prochaine

    J’ai aussi des petits figuiers issus de semis de graine de mini figues sèches venant de Turquie (commerce équitable) et destinées à la consommation,
    pensez vous que le pincement soit le même
    ceux la ne sont pas tous débourrés, je vais essayer, je vous tiendrais au courant

  2. Malfère Michel
    Le 3 décembre 2014 à 11 h 53 min

    le 03/12/2014
    Bonjour Messieurs,
    Grâce à « esprit bonsaÏ » je viens de découvrir votre site très intéressant et varié.
    J’ai chez moi un figuier en pleine terre (hauteur 1,20m)
    Je souhaite pouvoir le contenir dans son volume actuel
    et j’aimerais savoir si je pince ses bourgeons apicaux est ce que cela aura une influence sur la fructification ?
    d’avance merci de vos avis et conseils
    bonne journée

  3. Christophe Durandeau
    Le 3 décembre 2014 à 13 h 05 min

    Bonjour Michel,
    Je suis content que ce blog te plaise ! Pour ton figuier, je dirais que le pincement n’influera pas la fructification car je pense que les fruits se forment sur les pousses de l’année. Au pire tu essayes sur quelques branches et tu regardes le résultat !

    1. Michel D P L
      Le 16 janvier 2016 à 15 h 29 min

      Bonjour , je possède un figuier depuis 1 ans de pépinière intéressant mais les branches un peu longue… G commencé à ébourgeonner l’année d’après mais j aimerais les raccourssir d’avantage ,le problème c’est que l’on ne peu pas les couper comme un feuillu classique il me faudra de la patience et ébourgeonner au fur et à mesure chaque année et les bourgeons latents apparaissent et je coupe l’hiver venu les branches en aval et ainsi de suite…pensez vous que c’est un bon moyen en douceur?

      Michel DPL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>