Accueil // Technique // Former un multi-tronc par fusion

Former un multi-tronc par fusion

Le style multi-tronc évoque des arbres qui ont poussé côte-à-côte et qui sont soudés à la base. Pour être convainquant, l’enracinement est primordial et ne pardonnera pas de défauts. Tous les troncs partagent le même système racinaire, et ne forment qu’un seul arbre.

Voici une technique très simple permettant de fusionner plusieurs troncs et de créer en même temps un nebari plat et étoilé. Nous utilisons des semis de un an, ils n’ont pas été repiqués et leur pivot s’est bien développé.

Préparation des plants

Munissez vous d’un CD, vous devez bien en avoir qui traînent dans un coin. Passez chaque plant par le trou du CD, c’est facile avec des jeunes plants qui ne sont pas ramifiés. Même si la technique fonctionne avec des plants plus matures, dès qu’il y a des branches cela devient plus compliqué de les faire passer dans le trou (à moins de les couper!).

Mise en place des plants dans trou cd

Faites attention à ce que les troncs ne se croisent pas. En effet, il sera impossible de modifier leur implantation par la suite. Ici nous avons utilisé un fil de ligature qui entourer successivement chaque tronc à mi-hauteur afin de maintenir leur place et leur écartement.

Il n’est pas nécessaire de couper de racines ou bien les pivots. Au contraire, nous laissons un maximum de racines pour donner un maximum de vigueur. Il ne reste plus qu’à mettre le tout en pleine terre ou dans un grand pot de culture.

Les plants sont placés en pleine terre

Bien qu’un bonsaï multi-tronc doit avoir des troncs de taille différente, il n’est pas nécessaire de choisir des plants de taille différentes. En effet, nous allons les laisser pousser pendant quelques années et chacun aura le temps de grossir. Lorsque le grosseur du plus petit tronc aura été atteinte, nous le freinerons en le pinçant plus régulièrement, et nous laisserons pousser plus librement les troncs que nous voulons voir grossir.

Les plants sont laissés quelques-années en pleine terre

L’installation va rester ainsi en place quelques années, le temps que les troncs grossissent. Au bout d’un moment il va y avoir étranglement au niveau du trou du CD, les canaux de sève vont être bloqués et les arbres vont réagir en formant un bourrelet et de nouvelles racines au dessus du CD. C’est un peu le même principe que la marcotte.

La partie sous le CD va dépérir et mourir, c’est le nouveau système racinaire du dessus qui va prendre la relève. Lorsque nous enlèverons le tout de terre, il suffira de couper sous le CD, nous aurons alors des troncs bien soudés à la base et avoir un racinaire parfaitement plat.

Technique pour fusionner des troncs

Rendez-vous dans quelques année pour le résultat !

8 réflexions au sujet de « Former un multi-tronc par fusion »

  1. Christophe Dubois
    Le 7 mars 2013 à 20 h 55 min

    Bonne idée je vais essayer cela avec des érables champêtre, ormes et cognassier du japon.
    Merci .

  2. Brioche
    Le 20 mars 2013 à 5 h 56 min

    Hello,
    Cela fonctionnerait il aussi bien avec des mélèzes ??
    Merci

    1. Christophe Durandeau
      Le 20 mars 2013 à 7 h 37 min

      Je ne connais le vraiment le mélèze, chez nous ils ne tiennent pas.
      Mais cette technique fonctionne très bien sur les arbres qui marcottent, car ils faut qu’ils puissent émettre des racines au dessus de l’étranglement. Je ne suis pas certain que cela fonctionne avec du pin. Avec du mélèze il faudrait tester…

  3. David
    Le 7 janvier 2014 à 21 h 39 min

    Vivement le résultat d’ici quelques années !
    Très instructif, il faut que je me trouve un vieux Cd de Mireille Mathieu :-)

  4. laurent
    Le 8 janvier 2014 à 18 h 19 min

    Je ne sais pas si ca marche avec Mireille Mathieu … a tester :-)

    1. STEPH
      Le 31 octobre 2014 à 0 h 36 min

      excellente idee
      depuis le temps aurais tu une photo de mise a jour pour que l’on puisse suivre l’evolution?

      1. Christophe Durandeau
        Le 1 novembre 2014 à 9 h 38 min

        Je n’ai pas de photos de la suite, vu que ces petits plants sont restés dans mon ancien jardin. Mais je vais en refaire au début du printemps prochain car c’est une technique qui a fait ses preuves !

        1. Arnaud DE VOS
          Le 18 avril 2017 à 15 h 11 min

          Bonjour,
          Avez-vous pu reproduire cette expérience depuis le temps ?
          J’ai suivi vos conseils et je me suis moi même lancé en appliquant cette technique, sans réelle convictions car je n’ai pas eu la chance de voir votre travail achevé.
          Arnaud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>