Accueil // Histoire de bonsaï // Érable double tronc

Érable double tronc

Il est des arbres que l’on travaille pendant quelques années, et l’on se rend compte que quelque chose ne va pas. Au lieu de se bonifier avec le temps, l’arbre fait apparaître de plus en plus de défauts. Il est alors nécessaire de changer quelque chose, de partir sur une nouvelle voie. Bien souvent la solution vient d’un regard extérieur, car « la tête dans notre arbre » nous n’avons parfois pas le recul nécessaire pour envisager d’autres choix.

C’est ce qui c’est passé avec ce petit érable double-tronc que j’ai depuis 2006. C’est un arbre sans prétentions mais c’est un de mes plus anciens alors j’y suis attaché.

Bonsai érable double tronc en 2007

Première photo en 2007, lors d’une petite exposition club. Ce bonsaï est assez bien construit pour un double-tronc, le père est plus grand et plus gros que le fils, ils forment un duo cohérent. On pourra reprocher que la fusion des deux tronc est un peu haute mais cela n’est pas très gênant.

Erable double tronc en 2009

Au printemps 2009 je le rempote dans une poterie de Jacques Marty, toute en longueur, ce qui donne un coté dynamique au duo. La photo a été prise lors de notre exposition club en novembre. A ce moment j’ai commencé à voir le problème de cet arbre : en feuilles il est touffu, c’est une boule qui n’est pas très esthétique.

Erable double tronc en 2010

L’impression est conformée à l’été suivant (photo de mai 2010), une fois que l’arbre est en feuilles, sa structure n’est quasiment plus visible. Il suffirait de couper et d’alléger les ramification, sauf qu’elle n’est pas si dense que cela. Les feuilles sont certes un peu grosses et si l’on regarde une photo en hiver ou au début du printemps, la structure semble cohérente.

Erable double tronc hiver 2011

Il me faudra attendre d’amener cet étable à un cours avec Jacques Marty pour trouver une solution à ce problème. Une fois l’érable défolié, Jacques me propose de tourner le pot dans le sens des aiguilles d’une montre, de changer légèrement la face. L’arbre change alors complètement.

Changement de face pour érable double tronc

Le petit arbre se retrouve plus à l’arrière et donne de la profondeur, la tête du père revient maintenant naturellement vers l’observateur. Le seul problème est que la première branche à gauche se retrouve maintenant vers nous, il faudra la couper.

En mars 2012, ce petit érable est rempoté dans une poterie ovale de Jacques Marty. Je lui ai commandé spécialement cette couleur « blanc cassé » qui devrait être du plus bel effet avec les couleurs printanière ou automnale.

Erable double tronc dans son nouveau pot et sur sa nouvelle face

Voici l’arbre au 1er avril 2013, le printemps n’est pas très beau cette année. Bien que les feuilles soient encore un peu grandes, la structure de l’arbre est visible. Il ne reste plus qu’à affiner la ramification, et je ferai certainement une défoliation dans quelques semaines afin de réduire la taille des feuilles.

Acer palmatum double tronc printemps 2013

5 réflexions au sujet de « Érable double tronc »

  1. Luc Froidefond
    Le 1 avril 2013 à 16 h 47 min

    Salut Christophe,
    * deux remarques si tu me permets :
    1- la direction de l’arbre n’est pas très lisible
    2- comme elle n’est pas très lisible on se fie au premier abord à l’espace vide principal qui est à droite et on s’attend à une implantation plus à gauche dans le pot ;)
    * et un avis personnel : je tournerais peut être encore un peu plus l’arbre, mais je ne l’ai pas sous les yeux donc je ne suis pas certain de ça.

    Ceci dit, j’aime beaucoup cet arbre et il sera magnifique dans pas très longtemps

    1. Christophe Durandeau
      Le 1 avril 2013 à 17 h 05 min

      Merci Luc,
      Analyser un arbre en photo n’est pas évident, et les impressions sont souvent faussées. Surtout que la différence entre « en feuilles » et « sans feuilles » est énorme.
      Je n’avais pas remarqué ce problème de direction. Justement parce que pour moi le petit arbre marque bien la direction vers la gauche.
      Si je tourne l’arbre plus vers la gauche, je vais me retrouver avec le petit quasiment derrière. Peut-être incliner l’ensemble un peu vers la gauche ?

  2. nextan
    Le 1 avril 2013 à 22 h 36 min

    Bonsoir.
    Un bel arbre en devenir par contre je trouve que les branches du haut sont aussi longues que les charpentières.
    Je les réduirai cela pourrait donner moins cet aspect fouilli quand il est en feuille et donnerait une cime plus pointue.

  3. maraga
    Le 2 avril 2013 à 9 h 07 min

    pourquoi avoir gardé toutes ces branches aux memes niveaux?
    de plus, comme le dit Nextan, les branches du haut sont trop fortes par rapport aux branches du bas.
    malheureusement vu le diamètre du tronc, tu ne peux pas défolier le haut pour faire forcir les branches du bas, elles sont déjà grosses proportionnellement… une solution radicale serait à envisager je pense.
    http://hpics.li/3cb717c
    en refaisant la tete (un choix de ma part, je n’aime pas trop l’orientation de la tete actuelle. mais c’est personel). avec une selection de branches, et une construction un peu plus en volume des branches. je sais que c’est plutot une formation d’erable champetre que Palmatum, mais bon, sur les vieux palmatums, la structure en plateau bien définis n’apparait qu’en bouts de branches, ce n’est pas la branche entière!

  4. nextan
    Le 2 avril 2013 à 9 h 19 min

    Tout à fait d’accord avec Maraga. De plus sur les 2 dernières branches du haut, nous avons une inversion de conicité. L’idée de cette nouvelle cime proposée par Maraga est une très bonne idée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>